L’auteur possède la grâce qui convenait pour invoquer celui-ci, incarnant une génération qui, selon ses mots « s’est adonnée corps et âme à une nouvelle religion excitante et sans clergé », pour laquelle « l’achat de disques était un geste sacré ». A cette époque « on croyait à la drogue comme à une utopie », parce que « on pensait que cette musique pourrait changer le monde ». Initiation au rock comme « une sorcellerie, une magie noire ». On achetait le mensuel Rock & Folk ainsi qu’un recueil de nécromancie recelant la formule qui, à l’instar des Doors, ouvrirait la porte d’autres dimensions. La musique était à interpréter par des médiums habités, des chamans psychédéliques.

Yves Adrien fut le plus grand, le plus barré. Chroniqueur fantôme et suprême à Rock & Folk, Libération ou Technikart, astre à la fois coruscant et sombre, maître de ses longues éclipses, il inventa un futur voué pourtant à ne jamais exister. Cedric Bru, lui-même ancien chroniqueur littéraire du mensuel légendaire, est à la hauteur de son sujet, car c’est un homme qui sait. Connaissant par cœur sa culture rock. Le critique littéraire intransigeant se fait ici écrivain avec style et inspiration, à l’image de son étonnant personnage qu’il réinvente pour mieux le saisir. Grand sorcier "bastonneur" de banlieue au sang hémophile de cobra, aruspice mutant aux innombrables avatars tel un dieu hindou, voleur de feu et homme aux semelles de vent rimbaldien.

Le Mystère Yves Adrien, vertigineuse et faustienne mise en abyme d’une énigme à l’œuvre, trouve un accomplissement renversant qui en étonnera plus d'un.

Pierre Brunet
Romancier. Auteur de Barnum, Jab et Fenicia parus chez Calmann-Lévy