Tout était, en effet, réuni pour faire de ce thriller un best-seller : une intrigue addictive, un suspense électrisant, et - essentiel quand on sait que le lectorat est en grande majorité féminin - une héroïne bafouée à laquelle des millions de lectrices peuvent s'identifier, qui se retrouve dans une implacable histoire de trahison conjugale mêlée à une sombre affaire de chantage.

Tout commence quand Fiona Lawson, de retour anticipé d'un bref voyage, découvre que sa maison d'une banlieue chic de Londres est cernée par des camions de déménageurs répondant aux ordres de ceux qui semblent bien être les nouveaux propriétaires. Fiona, éberluée et pantelante va, dès lors, vivre une journée cauchemardesque où elle se verra déposséder de son logis, résultat de l'odieuse traîtrise d'un mari répondant aux abonnés absents et coupable, semble t-il, d'une escroquerie de haut vol. Rien ne sera épargné à la malheureuse Fiona et les faits, cruels, vont bientôt se révéler encore plus tragiques qu'ils n'y paraissent.

Louise Candlish dont Chez Nous est la première traduction en français choisit un schéma narratif des plus originaux pour raconter cette sinistre descente aux enfers. Sacrifiant à la mode des réseaux sociaux, l'auteure passe par un site de confessions de victimes pour livrer le point de vue de Fiona, et dévoile la version du mari à partir de documents Word laissés par ce dernier avant sa disparition suspecte.

Même si Chez Nous accuse quelques longueurs inutiles, il s'impose comme une parfaite machine à émotions fortes. Suspense, rebondissements, faux-semblants et subterfuges en font le polar idéal pour un été, décidément pas comme les autres, et propice à la lecture.

Cedric BRU
Traduit de l'anglais par Caroline Nicolas