La Fille de Personne suit Luce Notte à deux époques de sa vie. D'abord en 1912, où jeune doctorante berlinoise consacrant sa thèse - à l'instar de celle, illustrissime d'Alexandrie - aux bibliothèques incendiées à travers les âges, elle poursuit des recherches à Prague comme jeune fille au pair chez la famille Kafka. Puis, en 1951 à Paris où elle est devenue libraire et a fait la connaissance du dépressif prosateur iranien Sadegh Hedayat.

Les quarante ans qui séparent ces deux événements n'ont pas atténué chez elle la douleur de l'absence d'un père. Souffrance qui la poursuit et qui l’entraîne dans la quête aussi vaine qu’effrénée de cette figure manquante.

A Prague, elle assistera jour après jour, en marge de son poste dans une sinistre compagnie d'assurances, à la naissance de l'auteur du Procès qu'il compose dans le silence de sa chambre. Luce partagera ses angoisses, ses doutes et sa passion exclusive pour la littérature. Elle compatira aussi face au mépris que le père de Franz cultive pour un fils qui n'a décidément pas les épaules pour lui succéder à la tête de l'entreprise familiale. Dans l'ombre de Max Brod, l'ami précieux de Kafka, elle évitera que les précieuses pages du poète ne finissent dans les flammes du désespoir et de l'oubli.

Dans la capitale française, libraire seule et fanée, elle croisera dans sa boutique le regard intense et triste de Sadegh Hedayat avec qui elle nouera une brève relation interrompue par le suicide de l'auteur de La Chouette Aveugle qu' elle aura su néanmoins convaincre, avant le geste fatal, d'éloigner ses derniers écrits du bûcher auquel il les destinait. Le rapprochant ainsi du génie praguois et bouclant la boucle de la tentation du désastre.

Écrit dans un style d'une grande sensibilité où diverses formes narratives se côtoient avec bonheur, La Fille de Personne est une superbe réflexion sur l'acte d’écrire et sur la solitude qui souvent en résulte. Roman de lumière et de deuil, il imprime sur le lecteur une marque profonde. De celle qui font les textes inoubliables.

Cedric BRU