Remarqué à New-York et bientôt managé par Chas Chandler, connu comme ex bassiste des célèbres Animals de Eric Burdon, Hendrix va laisser pantois le petit monde musical anglais. S'affranchissant vite des contraintes d'accompagnateur de gloires locales, Jimi, honteusement surnommé « le sauvage de Bornéo », va mettre tout le monde d'accord sur ses extraordinaires capacités.

C'est Eric « God » Clapton qui reconnaîtra le premier le génie de celui qui compte aujourd'hui parmi les plus grands musiciens du 20éme siècle. Suivront avec un enthousiasme plus mesuré Jeff Beck ou Pete Townshend, bien obligés de s'incliner devant ce prince noir sorti de nulle part et vêtu de tenues chamarrées. Dans un maelstrom de sons distordus, il transcende le blues et le rock’n’roll et, accessoirement, joue avec les dents ou brûle sa guitare.

L'histoire va dès lors s’emballer. Le guitariste prodige fonde le Jimi Hendrix Experience avec Noël Redding à la basse et Mitch Mitchell à la batterie formant ainsi le trio le plus explosif depuis Cream. Ils enchaînent les concerts labourant l'Angleterre de part en part. Les 45 tours se succèdent constituant tous des événements et Are You Experience, le mythique premier album du trio infernal, se place directement en deuxième position des charts juste devancé par Sgt Pepper's des Beatles. Excusez du peu !

C'est auréolé d'une gloire naissante mais implacable que Jimi retrouvera sa terre natale pour enflammer le désormais illustre festival de Monterey qui vit avec lui Otis Redding et Janis Joplin devenir des légendes au pays des étoiles filantes.

Cedric BRU
Traduit de l'anglais (États-Unis) par François Tétreau