Ellison Cooper s'était imposée il y a un peu plus d'un an avec Rituels comme une auteure originale qui plaçait son intrigue dans un univers de morts violentes, de neurosciences et de de superstitions. Elle-même scientifique – neurologue spécialiste des sciences du comportement – Cooper introduisait une approche froide et clinique dans un genre souvent gagné par un lyrisme complaisant.

Sacrifices démarre peu de temps après la conclusion de Rituels et suit Sayer Altair, héroïne récurrente, dans une nouvelle enquête labyrinthique et ténébreuse. Au moment où l'agent du FBI doit faire face aux politiques qui lui reprochent la mauvaise gestion de sa récente enquête, une découverte macabre va la replonger au cœur du mal. Des squelettes sont retrouvés dans une grotte qui semble abriter d'année en année les restes des victimes d'un effroyable tueur.

Épaulée par son équipe de techniciens confirmés, Altair va devoir affronter une nouvelle fois les pires folies d'un esprit malade dont le plaisir consiste à pousser ses victimes à tuer pour sauver leurs proches et révéler ainsi la part d'ombre tapie en eux comme d'en chacun de nous.

Entre Les Experts, Mindhunter et Saw, Sacrifices, par l'horreur et le réalisme de son sujet est un roman glaçant qui, même s'il n'évite pas toujours l'écueil de la complexité gratuite et des sous narrations inutiles, ouvre les portes du plus sombre des dangers propre aux pires psychopathes : le besoin d'être Dieu.

Cedric BRU
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Cindy Colin-Kapen