En effet, Led Zeppelin reste le groupe culte par excellence si l'on en croit ses ventes et l'influence qu'il a sur les groupes d'aujourd'hui : Greta Van Fleet, véritable clone du Dirigeable, en est l'exemple frappant. Ce sont donc ici quatre vingt quatorze titres, soit la totalité de l’œuvre de Led Zep qui est décortiquée. Outre l'aspect biographique qui est méticuleusement traité à la faveur de la présentation de tous les albums produits par le groupe, en solo ou en collaboration, les auteurs reviennent avec méthode sur la genèse et la réalisation de chacune des chansons. Ainsi, on apprend comment sont nés l'ensemble des titres et comment ils ont pris vie. Soit, les conditions d'enregistrement, l'historique des sessions, les instruments employés, les témoignages divers comme les anecdotes présidant à l'accouchement de cette centaine de perles. Le tout illustré par des photos à vous couper le souffle. On y découvre un groupe totalement à part, très en avance sur son temps et à la qualité technique hors du commun. En effet, chacun des musiciens de Led Zep était un prodige dans sa partie, privilégiant le collectif plutôt que la démonstration individuelle même si – mais l'époque le voulait – Jimmy Page ou John Bonham savaient gratifier l'auditeur de solos inoubliables quand Robert Plant, sex symbol ultime montait divinement dans les aigus. Le livre rend également hommage à John Paul Jones en soulignant ses immenses capacités d'arrangeur. Rien n'est laissé au hasard dans ce pavé grand format de plus de six cent pages jusqu'à cette correction apportée à la durée de Kashmir le titre emblématique de Physical Graffiti, ramenée à 8'37 » au lieu des 9'41 » qui figuraient sur le disque victime d'une erreur d'impression. Inouï vous dit-on !