C’est au cœur de cette anarchie et de ce désordre mortel que Marcus dernier représentant de l’ordre des Pénitenciers et Sandra Vega, photographe de la police et déjà rencontrés dans Le Tribunal des Âmes et Malefico vont devoir découvrir les rouages et les membres de l’Église de l’éclipse coupable en ce black-out de cinq horribles assassinats et de l’intoxication par l’hostie noire (le Captagon ou Drogue de Dieu employée par Daesh entre autres) de toute une population désormais livrée au mal, au crime et à la folie destructrice. Une inscription et une mission les guident "retrouver Tobia Frei" un jeune enfant disparu il y a neuf ans sans laisser aucune trace. Sa recherche va être à l’origine d’un des plus sanguinaires romans de Donato Carrisi. En effet le désormais célèbre auteur du Chuchoteur poursuit à sa manière faite de suspens, de terreur et d’ésotérisme une œuvre riche et polymorphe. Thriller horrifique, Tenebra Roma captive le lecteur d’un bout à l’autre du récit. Nombre de personnages secondaires sont à la hauteur des meilleurs premiers rôles donnant à l’intrigue une force et une violence difficilement soutenable qui n’est pas sans rappeler autant La tétralogie des saisons meurtrières de Gilda Piersanti, Le Silence des Agneaux, le Da Vinci Code que la franchise cinématographique American Nightmare et sa fameuse Purge.
Traduit de l’italien par Anaïs Bouteille-Bokobza