Rachel Childs, fille d’une psychologue rigide et auteur à succès, a du mal à exister par elle-même et à structurer sa personnalité. Elle n’a qu’une obsession : retrouver le père qu’elle n’a jamais connu pour relativiser l’importance de sa mère dans son parcours personnel. Elle va jusqu’à engager un détective privé mais balance de déceptions en mésaventures, même si à la faveur de cette quête improbable elle fait la rencontre d’un homme qu’elle aurait aimé avoir comme géniteur. Devenu journaliste télé, elle part pour Haïti, ile martyre, dont elle doit commenter le séisme ravageur de 2010. Au moment de s’adresser aux téléspectateurs elle s’effondre, perd pied, ne trouve plus ses mots et devient du jour au lendemain un sujet de moquerie nationale. A la manière d’un Michael Cunningham, Dennis Lehane compose un roman psychologique émouvant et grave. Mais soudain, le récit bascule du tout au tout quand elle épouse Brian (le détective auquel elle avait eu recours) qui va l’aider à sortir de sa terrible déprime, de son agoraphobie et lui faire connaitre les joies de l’amour. Mais Brian est-il bien l’homme qu’elle croit connaitre ou un fieffé menteur ? De Michael Cunnigham, on passe dès lors à Donald Westlake – le roi du roman d’arnaque – et on se fait embarquer dans une histoire rocambolesque peuplée d’escrocs, d’imposteurs et de tueurs à gages. S’y retrouver dans cet imbroglio et faire aboutir la vérité sera pour Rachel la meilleure des thérapies. Après la Chute n’est peut-être pas le meilleur Lehane mais c’est assurément le plus imprévu.
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Isabelle Maillet