En Marche Vers la Mort est un roman sépulcral, cruel et étouffant sur le terrorisme et la chasse que les puissances occidentales mènent contre lui. Comme avec Dans son Ombre, on est plongé dans une lutte sans merci entre le chassé : le Scorpion "facilitateur" de missions kamikaze et le chasseur : Joe Hegner, agent américain aveugle et radical qui se rend en Angleterre pour aider le renseignement britannique à contrecarrer un projet d’attentat. Écrit en 2007, En Marche Vers la Mort est d’une terrible actualité. Il documente parfaitement cette nouvelle épidémie que représente le martyr terroriste. Beaucoup plus qu’un roman d’espionnage ou qu’un polar politique, il est une sorte d’Enfer de Dante où les personnages sont d’une vibrante authenticité. Art des protagonistes que Gerald Seymour maitrise extraordinairement bien. Chacun d’eux – des terroristes aux agents secrets en passant par un flic en pleine crise d’identité – sont d’une épaisseur, d’une importance jusque-là rarement rencontrées. Le style est puissant, ciselé et en permanence ombré d’accablement. Seymour sait créer un climat d’une exceptionnelle gravité où la tension, la peur le malaise et la hauteur de vue dominent. En permanence sur le fil du rasoir, l’intrigue joue du suspense au sens le plus noble du terme. Pourtant, au final, seuls semblent compter les destins ravagés des protagonistes tous plongés dans le précipice du Mal. Un sidérant chef d’œuvre.
Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Paul Benita