L’action se déroule à Cork, ville de Rory Gallagher, et « bucher trop humide pour prendre feu ». Au centre des débats, le caïd de la pègre locale, Jimmy Phelan qui n’a plus sa vie à lui depuis qu’il a eu le malheur de faire venir à Cork Maureen sa mère qu’il a retrouvé à quarante ans. Celle-ci, retorse et revancharde, tue par erreur un quidam s’étant aventuré chez elle. Les grands équilibres sont soudain perturbés. Jimmy doit faire disparaitre le corps et faire en sorte que personne ne soit au courant de la tournure des événements. Pour cela, il va faire appel aux services de Tony Cusack, pote de jeunesse à la fiabilité reconnue autant que son alcoolisme têtu. Ces histoires d’hommes sublimement dépeintes vont être parasitées par Georgie, petite pute junkie qui cherche son julot – le même qu’a supprimé Maureen. Elle fait du tintouin la Georgie et le tintouin c’est bien ce que n’aime pas Jimmy Phelan. Dès lors, Ryan Cusack, fils de Tony et héros prométhéen du roman, va incarner le bien comme le mal ripoliné à l’irlandaise. Bon gars, intelligent et vif, il n’en est pas moins taulard et dealer dés seize ans. Amoureux d’une charmante petite bourgeoise Karine, il va trouver sa rédemption en suppléant son père perdu entre l’alcool et six gosses à élever seul. Lisa Mc Inerney, tel un boxeur poids lourd, nous saoule de coups et nous enchante de phrases sidérantes splendidement traduites. Ces hérésies glorieuses sont tout ces grands tracas qui pourrissent la vie mais qui, aussi, constituent le background de ces maudits de Cork, escorte du Diable aux vies arrachées à la peur.
Traduit de l'anglais (Irlande) par Catherine Richard-Mas