Lors de l’été 1941 alors que la rumeur court de la visite de Winston Churchill, Eyvindur, un homme sans importance est retrouvé assassiné à Reykjavik d’une balle dans la tête dans l’appartement d’un de ses confrères représentant de commerce et accessoirement agent double. L’enquête est aussitôt confiée à un inspecteur islandais Flovent et à un policier militaire, Thorson. Leurs recherches vont rapidement les diriger sur la piste d’un agent double, Felix Lunden l’homme qui habitait cet appartement et de son père, médecin allemand, qui dirigeait des recherches sur la génétique de la criminalité. Assisté d’islandais convertis au national-socialisme, le docteur Lunden et son frère Hans, nazis convaincus, inscrivaient leur travail dans une médecine maudite où transmission des tares, stérilisation des plus faibles et expérimentations abjectes dominaient. Les deux enquêteurs, conscients de leurs limites « On n’a pas du tout l’habitude d’enquêter sur ces choses-là. Les Islandais n’ont aucune expérience » vont pourtant élucider sans violence et avec pugnacité cette terrible enquête A pas comptés, sans esbroufe, dans cette ile loin de tout où les gens se tutoient, Indridason mêle son art consommé du roman noir à des révélations historiques troublantes sur l’Islande. Tome 2 en octobre !
Traduit de l'islandais par Eric Boury