LLafon.jpgDepuis Une Fièvre Impossible à Négocier (Flammarion. 2003) qui nous plongeait dans l’univers violent des Black Blocks, Lola Lafon est un de nos rares romanciers à l’écriture politisée. Après le succès de La Petite Communiste qui ne Souriait Jamais (Actes Sud. 2014), biographie romancée de la gymnaste roumaine Nadia Comaneci, l’auteure s’intéresse à l’affaire Patricia Hearst, cette jeune américaine - petite fille d’un magnat de la presse qui inspira à Orson Welles le héros de Citizen Kane – qui fut enlevée en février 1974 par l’Armée Symbionaise de Libération (SLA) avant de se rallier à sa cause et créer un des plus gros scandales que connut l’Amérique...