Les Obsédés Textuels

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Border Lignes

Au delà du simple jeu de mots, cette catégorie a une vraie vocation novatrice. C'est incontestablement dans ses colonnes que se retrouveront tout ouvrage décalé, dérangeant, dépressif ou déviant. Border Lignes sera le rendez-vous des livres que l'on ne trouve pas dans toutes les bibliothèques, des textes qui font mal aux nerfs, le repaire des maladies textuelles en quelque sorte...

Fil des billets

Érostrate for Ever de Aïssa Lacheb. Au Diable Vauvert

Lacheb.jpgAvec Érostrate for Ever, roman gigogne et inclassable, Aïssa Lacheb poursuit sa quête d'absolu dans la noirceur des petits calvaires domestiques. Personnages meurtris par la vie et situations improbables témoignent d'un monde sans âge – d'une époque oubliée – où chaque être humain peine à trouver sa place dans une vie à l'étrange décor de quatrième dimension.

Lire la suite...

Certains Cœurs Lâchent pour Trois Fois Rien de Gilles Paris. Flammarion

Paris2.jpgPersonnalité bien connue du monde de l'édition, Gilles Paris, avant d'être un attaché de presse apprécié des professionnels, est un écrivain délicat et sensible. Après avoir rencontré le succès avec Autobiographie d'une Courgette en 2002 qui a donné lieu à une adaptation cinématographique remarquée, Gilles Paris a du lutter contre une dépression récurrente et sournoise. Il en a fait un livre qui raconte un itinéraire hanté.

Lire la suite...

Les Lumières de L'Aube de Jax Miller. Plon

JMiller.jpgLe 30 décembre 1999 à Welsh en Oklahoma un mobil-home prend feu faisant deux victimes : le couple Freeman au comportement souvent mal accepté par la communauté des alentours. Manquent à l'appel funèbre, leur fille Ashley et sa meilleure amie Lauria Bible. Ces disparitions toujours inexpliquées ont plongé les familles et les proches des deux enfants dans un deuil abyssal. L'écrivain Jax Miller va s'emparer de cette affaire et s'immerger de longues années dans une affaire pleine de larmes et de fureur.

Lire la suite...

Images de la Fin du Monde de Christophe Siébert. Au Diable Vauvert

Siebert.jpgNous avions fait partie des premiers soutiens de Christophe Siébert lors de la sortie de J'ai Peur, bref roman pornographique et anxiogène, paru en 2007 qui posait un décor de catastrophe auquel l'auteur est depuis resté fidèle. Sa dernière livraison, Images de la Fin du Monde, est constituée de courts récits sauvages et telluriques, se déroulant tous dans la mégapole imaginaire de Mertvecgorod au cours d'un futur proche...

Lire la suite...

La Fille au Ciseaux de Jorge Franco. Métailié

Franco.jpgTraduit en 2001 et adapté au cinéma en 2005 sous le titre de Rosario, La Fille aux Ciseaux ressort chez Suites, la collection semi-poche de Métailié. Cette réédition bienvenue nous donne l'occasion de redécouvrir ce court roman intense, âpre et cruel, qui se déroule dans le Medellin hostile des années 90 et qui nous offre un des plus beaux portraits de femme de la littérature sud-américaine.

Lire la suite...

Anoushka 79 de Patrick Eudeline. Le Passage

eudeline7.jpgAu départ ce devait être l'évocation d'une période – celle du punk parisien – à travers le portrait d'une de ses égéries, la sulfureuse Anoushka, surnommée la reine de la nuit – pour ne pas dire reine de l'ennui. Pourtant, Patrick Eudeline, illustre critique rock mais aussi romancier dans l'âme, préférera en faire un autre livre. Certes en gardant le nom de celle, sorte de Pacadis au féminin, qui laissa un souvenir éphémère mais puissant chez une avant-garde titubante, tout en y introduisant un narrateur, clone émollient de l'auteur, qui assiste, passionné et hagard, à cette fin des années 70 décidément vouée au précipice.

Lire la suite...

Feel Good de Thomas Gunzig. Au Diable Vauvert

Gunzig.jpgThomas Gunzig est un virtuose. Chacun de ses romans laisse une trace indélébile dans l'esprit de ses lecteurs grâce à l'agilité de ses narrations et la puissance de ses évocations. Feel Good ne déroge pas à la règle et marrie une intrigue bondissante à une critique sociale acerbe. Deux êtres « sur la touche », l'un, écrivain raté et l'autre, vendeuse au bord de l’extrême pauvreté vont, au hasard d'une rencontre improbable, s'associer pour écrire un roman à succès. Seule solution capable à leurs yeux de les sortir de l'anonymat et de la misère.

Lire la suite...

Une Chose Sérieuse de Gaëlle Obiégly. Verticales

obiegly.jpgÉcrivaine de l'identité et de l'enfermement, Gaëlle Obiégly creuse depuis bientôt vingt ans un sillon noir et exigeant qui interroge les comportements humains plongés dans des situations chaotiques. Daniel, le narrateur d' Une Chose Sérieuse, après une vie sans éclat, se retrouve à la faveur d'une annonce passée comme on jette une bouteille à la mer et choisi pour ses qualités rédactionnelles, chargé d'écrire la biographie de Chambray, la femme la plus riche du monde.

Lire la suite...

Rires de Poupées Chiffon de Philippe Rouquier. Carnets Nord

Rouquier.jpgL'art contemporain mobilise depuis quelque temps déjà l'inspiration des écrivains comme des cinéastes. Rajoutant de l'obscur à l'obscur l'art conceptuel est un terrain parfait quant il s'agit de semer le doute dans une intrigue et de nimber une œuvre de mystère. Philippe Rouquier s'est fait connaître avec Tant Pis pour le Sud en 2017 qui obtint le prix du Premier roman du Festival du polar de Beaune.

Lire la suite...

Lettres à Joséphine de Nicolas Rey. Au Diable Vauvert

Rey4.jpgNous avions laissé Nicolas Rey, à l'occasion de son dixième roman l'expiatoire et très réussi Dos au Mur, au prise avec les affres de la création et de la vie plus généralement. Il y combattait pêle-mêle ses addictions nombreuses, sa mythomanie et une vaine tentation qu'est le plagiat. Il y reprenait aussi son inlassable thématique de la descente aux enfers et de la rédemption. Le purgatoire sous surveillance. La lumière au bout du tunnel.

Lire la suite...

Sympathie pour le Démon de Bernardo Carvalho. Métailié

Carvalho.jpgSympathie pour le Démon fait partie de ces romans inclassables à la destination trouble. En effet, semé de fausses pistes et de chausse-trappes, il entraîne le lecteur dans une narration étouffante et singulière le laissant mal à l'aise et des plus perplexes. L'histoire débute dans une agence humanitaire gouvernementale

Lire la suite...

Le Corps est une Chimère de Wendy Delorme. Au Diable Vauvert

Delorme4.jpgEn 2007, à la faveur d'une rencontre littéraire portant sur les "déplacements" de la sexualité nous avions invité, avec deux autres intervenants, Wendy Delorme pour la sortie de son premier livre Quatrième Génération. Nous avions à cette occasion fait la connaissance d'une brillante jeune femme au physique moins scandaleux que ce à quoi – bêtement – nous nous attendions.

Lire la suite...

Hool de Philipp Winkler. Fleuve Editions

Winkler2.jpgHool nous dit-on a fait un malheur en Allemagne et va se voir bientôt porté au cinéma. Il rejoindra ainsi Hooligans sorti en 2006 qui raconte les histoires pathétiques et violentes d’un carré de hooligans de West Ham. Après l’Angleterre, sa terre de prédilection, le hooliganisme a gagné l’ensemble des pays anglo-saxons et slaves en désertant au fur et à mesure les stades – où il est sévèrement réprimé - pour des "fights" (combats de rue) organisés par les protagonistes eux-mêmes en amont des matchs.

Lire la suite...

BettieBook de Frédéric Ciriez. Verticales

Ciriez.jpgNous sommes dans le futur. Un futur très proche. 2021/2022… Stéphane Sorge est critique littéraire. Reconnu dans son métier, il est plutôt old school dans son organisation de travail. Il n’a jamais – à regret – intégré une rédaction qui lui aurait assuré des revenus fixes et une certaine stabilité dans un métier en crise depuis des lustres.

Lire la suite...

Dos Au Mur de Nicolas Rey. Au Diable Vauvert

Rey3.jpgOn a toujours eu un faible pour Nicolas Rey. Il y a vingt ans, cet auteur irrévérencieux et racé avait tout pour devenir une star des lettres françaises. Un physique avantageux, une verve brillante et caustique, des amis dévoués et utiles et une écriture souple, nourrie d’auto dérision et auto fictionnelle comme on aimait la pratiquer au tout début du siècle.

Lire la suite...

Débâcle de Lize Spit. Actes Sud

Spit.jpg« Le cerveau n’est pas très différent du système digestif. L’un et l’autre transforment presque tout… (-) Un bout de fil, un amour de jeunesse, une balle de ping-pong, une trahison – ça traine parfois des années à l’intérieur… » Ces lignes énigmatiques et inquiétantes reflètent parfaitement le style et l’ambiance de Débâcle, texte magistral, hors norme, venu d’outre-Quiévrain, écrit par une jeune femme de trente ans qui signe là son premier roman.

Lire la suite...

Chanson de la Ville Silencieuse d'Olivier Adam. Flammarion

Adam3.jpegOlivier Adam a creusé un sillon, depuis ses premiers livres qui ouvraient ce siècle, fait de sensibilité exacerbée, de sentiments délavés sur fond de détresse sociale. Chômeurs, ouvriers, migrants, abimés de la vie prenaient corps dans de beaux romans tristes battus par les vents et la pluie du bonheur impossible. Chanson de la Ville Silencieuse, titre emprunté à Dominique A, abandonne cet univers de gens de peu ancrés dans une désespérance ineffaçable et en appelle aux filiations difficiles et au monde interlope de la musique.

Lire la suite...

Le Mystère Croàtoan de José Carlos Somoza. Actes Sud

Somoza.jpgDepuis une quinzaine d’année dans le cinéma avec Les Autres (2001) ou L’Échine du Diable (2001) puis le séminal REC (2007) suivi de peu par l’impressionnant L’Orphelinat (2007), l’Espagne occupe une place de choix dans l’univers de l’horrifique. En littérature et dans le polar en particulier, c’est moins flagrant même si après Perez-Reverte et Montalban, une nouvelle génération s’est imposée qui n’a pas peur du noir (Vilar, Salem, Malvar, Redondo…)

Lire la suite...

Comme des Rats Morts de Benedek Totth. Actes Sud

Totth.jpgLes lycéens de Benedek Totth sont nourris aux Mc Space et à YouPorn. S’emmerdent toute la journée. Boivent, pelotent les même nanas et fument de l’herbe. Visage de l’adolescence qui n’a pas de projets ou plus exactement n’imagine pas une seconde comment les réaliser. Alors, trainer en bande, aller aux thermes (une religion en Hongrie) et draguer les filles sollicitent la plupart de leur temps. L’auteur est le traducteur hongrois, entre autres, de Bret Easton Ellis et ça se voit ! Trop peut-être.

Lire la suite...

Hérésies Glorieuses de Lisa McInerney. Joelle Losfeld Editions

LmInerney.jpgCe n’est pas tous les jours qu’un premier roman aux accents farouches et décalés, de surcroit à la narration exaltée mettent d’entrée tout le monde d’accord. C’est pourtant le prodige réalisé par Lisa McInerney avec ce tonitruant roman noir Hérésies Glorieuses qui donne le tournis et remet le style au cœur du sujet. L’auteure, sur douée, rameute le souvenir de tous les grands anciens gaéliques et puise autant dans Joyce que Ken Bruen.

Lire la suite...

- page 1 de 2